La Dépêche - Les arbres d'Olivier Deck

Originaire du Béarn, Olivier Deck photographie l'écorce des arbres, le foisonnement des nuages et les fleurettes dont la blancheur éclate dans les sous-bois obscurs. L'artiste s'attache aussi au regard de ses enfants, Guilhem et Pablo, à leur ventre un peu arrondi d'anciens bébés, à ces corps graciles sur lesquels glisse la pluie. Olivier Deck a perdu son père quand il avait 5 ans. Ses garçons à lui il ne les quitte pas des yeux. Dans l'album «Un peu plus que la vie», cela donne un portrait de famille très touchant, dans un noir et blanc aux riches nuances. Le photographe cite Raymond Carver et comme lui «regarde s'envoler les oiseaux des arbres noueux». Dans des paysages landais à la sombre poésie (Contrejour, 100 pages, 35 €).

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau