Adour

L'étranger

Chorizo, photo de voyageChorizo, photo de voyage

Je pars en voyage chaque jour, là où je suis. Ailleurs, je suis ici. Ici, je suis ailleurs. L’étranger commence au seuil du regard. Interroger ce que je connais ouvre toujours plus profondément sur l’inconnu. L’inconnu du connu. La face caché du réel, celle qui est en moi. J’ai choisi de vivre sur la terre où je suis né. J’ai choisi de vivre avec les miens. J’ai choisi de continuer à explorer le long chemin de solitude sur lequel je marche depuis l’enfance. Et pour continuer ce voyage, j’ai choisi la photographie et l’écriture. La photographie en tant qu’écriture, et l’écriture en tant que photographie. Deux modes, une seule écriture. Dans tous les cas, j’écris avec la même lumière. La lumière intérieure.